Cet article fait partie d’une série, dont vous pouvez retrouver le sommaire par ici.

2. Vivre sans but

Il est beaucoup plus facile d’éviter de vous perdre si vous avez une carte.

Prenez l’anxieux chronique : à chaque fois qu’il a un moment de libre, son esprit semble toujours glisser vers les inquiétudes et les peurs, l’emprisonnant dans des cercles vicieux d’anxiété et de stress.

Il sait qu’il ne devrait pas continuer à s’inquiéter, mais c’est toujours difficile, de détourner votre attention de vos inquiétudes. C’est comme si tout le négatif dans votre vie avait une espèce de force d’attraction gravitationnelle qui attirait votre esprit. Et si l’anxieux chronique réussit à se concentrer sur autre chose pendant un moment, le négatif et les peurs reprennent vite le dessus.

Les gens émotionnellement résilients ont eux aussi des inquiétudes et des peurs. La différence, c’est qu’ils ont aussi du positif fort et irréfutable dans leurs vies, qui dépasse le négatif.

Par exemple :

  • Il est beaucoup plus facile d’arrêter de vous inquiéter si vous avez une super passion à laquelle penser et dans laquelle vous perdre.
  • Il est beaucoup plus facile d’éviter de ruminer sur vos erreurs du passé si vous avez un objectif motivant pour lequel vous êtes en train de travailler.
  • Il est beaucoup plus facile de relâcher vos frustrations et vos rancoeurs si vous avez de nouvelles opportunités excitantes à votre portée.
Un objectif, c’est l’arme secrète des gens émotionnellement résilients.

Quand il y a plusieurs choses importantes, chouettes et vraiment excitantes dans votre vie, il devient beaucoup plus facile d’éviter de vous laisser distraire par des idées et des comportements négatifs.

Mais les gens émotionnellement résilients n’ont pas juste la chance d’avoir un sens des objectifs…

Ils cultivent activement le sens dans leurs vies :

  • Ils se cherchent de nouveaux challenges, parce que les challenges amènent de l’excitation, des accomplissements, et de la fierté.
  • Ils ne lâchent pas immédiatement leurs nouveaux intérêts et hobbies, parce qu’ils savent que le meilleur est toujours trois ou quatre couches en-dessous de la surface.
  • Ils s’entraînent à être curieux, intéressés et ouverts à de nouvelles idées et personnes.

Les gens émotionnellement résilients ont un fort sens des objectifs dans leur vie. Mais comprenez bien que l’objectif n’a pas besoin d’être quelque chose de grandiose et de magnifique. Ça peut être aussi simple qu’un hobby hebdomadaire, ou un engagement pour une bonne cause.

Pour être plus résilient émotionnellement, cultivez de petits objectifs dans votre vie, plutôt que d’attendre qu’ils apparaissent d’eux-mêmes.

« Qui a un « pourquoi » pour lequel vivre peut supporter n’importe quel « comment ». » – Friedrich Nietzsche

Retrouvez le sommaire des 4 autres points juste ici !

— Librement traduit depuis l’article Medium de Nick Wignall