Cet article fait partie d’une série, dont vous pouvez retrouver le sommaire par ici.

3. Résister au changement

Les gens résilients voient le changement comme une opportunité, pas une menace.

Pour beaucoup de gens, changement est synonyme de danger. Ou au moins d’inconfort. Du coup, ils vivent leur vie en essayant consciemment et inconsciemment de garder les choses stables et constantes, dans le but de minimiser l’inconfort émotionnel qui va avec les changements dans la vie.

Mais il y a un problème : Le changement est inévitable, que vous le vouliez ou non.

  • Les gens que vous aimez meurent ou partent.
  • Les boulots et les carrières vont et viennent.
  • Les amitiés évoluent et changent.
  • Les plans sont perturbés ou gâchés.

La vie, c’est le changement.

Et si vous n’êtes pas très bon pour vivre avec le changement, ça risque d’être compliqué pour vous :

  • Les gens qui ont du mal avec le changement sont souvent amers et déçus parce que la vie a l’air de ne jamais se passer comme ils le prévoyaient.
  • Les gens qui ont peur du changement et qui essayent de l’éviter finissent anxieux et submergés.
  • Les gens qui ne supportent pas les changements interpersonnels finissent souvent seuls et isolés parce qu’ils ne s’autorisent pas à devenir intimes avec d’autres par peur de se faire mal ensuite.
Les gens émotionnellement résilients accueillent et acceptent le changement en le voyant comme une opportunité excitante de grandir.

Ça ne veut pas dire que ce sont des Pollyanas qui prétendent que tout va bien dans le meilleur des mondes et que tout finit toujours bien. Ils savent que le changement est difficile et qu’il fait peur. Mais en plus de ça, ils travaillent pour voir que l’opportunité et le bénéfice peuvent coexister avec les difficultés et l’effort :

  • Perdre un travail peut être l’opportunité d’explorer une nouvelle carrière qui convienne mieux à vos centres d’intérêt et à vos talents.
  • Voir un éditeur rejeter votre manuscrit peut être l’opportunité d’en trouver un autre qui soit plus adapté à votre livre et vous.
  • Déménager dans une nouvelle ville peut être l’opportunité de vous découvrir de nouveaux centres d’intérêt et passions.

Je comprends que tout ça sonne faux, ou comme un cliché. Mais voilà :

Chercher l’opportunité quand on est face à l’adversité, ce n’est pas un simple slogan ou un mantra vide de sens. C’est une aptitude psychologique vitale.

Et si vous voulez devenir émotionnellement résilient, vous devez vous y entraîner.

« Tu ne peux pas arrêter les vagues, mais tu peux apprendre à surfer. » – Jon Kabat-Zinn

Retrouvez le sommaire des 4 autres points juste ici !

— Librement traduit depuis l’article Medium de Nick Wignall