Cet article fait partie d’une série, dont vous pouvez retrouver le sommaire par ici.

4. Essayer de contrôler ses émotions

Vous ne pouvez pas plus contrôler vos émotions que la météo.

Le concept de régulation émotionnelle est mal nommé, ou en tout cas, son nom est trompeur.

Quand on demande aux gens de travailler à réguler leurs émotions, ils pensent qu’ils peuvent les gérer directement, comme s’ils appuyaient sur les freins de leur anxiété ou de leur colère.

Mais ce n’est pas comme ça que fonctionnent les émotions. Vous ne pouvez influencer pas les influencer directement :

  • Vous ne pouvez pas tourner le sélecteur de réglage de votre joie.
  • Vous ne pouvez pas appuyer sur les freins de votre anxiété.
  • Vous ne pouvez pas appuyer sur un bouton pour être motivé.

On peut influencer nos émotions, mais seulement indirectement, dans notre façon de penser et de nous comporter :

  • Si vous vous dites que vous êtes un loser, votre tristesse va probablement s’amplifier.
  • Si vous vous rappelez que faire des erreurs est normal et que vous savez comment régler le problème, vous vous sentirez probablement encouragé.
  • Si vous rédigez le premier paragraphe de cette dissertation malgré une absence totale de motivation, vous vous sentirez probablement un peu plus motivé pour écrire le second.
Si vous voulez vous sentir autrement, vous devez penser et agir autrement.

Ce qui vous permet de changer votre façon de penser et votre comportement, c’est l’attention :

  • Pour arrêter de vous dire que vous êtes un loser, vous devez concentrer votre attention sur des souvenirs de moments où vous avez réussi des choses.
  • Pour vous rappeler que faire des erreurs est normal et vous sentir encouragé, vous devez déplacer votre attention de l’erreur vers ce que vous pouvez en apprendre.
  • Pour écrire ce premier paragraphe même en vous sentant démotivé, vous devez arrêter de vous occuper de toutes les distractions dans lesquelles vous préfèreriez vous perdre, et rester concentré sur votre clavier.

Les gens émotionnellement résilients savent qu’essayer de contrôler directement ses émotions est idiot. En plus d’être un gaspillage de temps et d’énergie, ça peut même se retourner contre vous :

Quand vous traitez les émotions difficiles comme des problèmes à résoudre, vous entraînez votre cerveau à avoir peur de ses propres émotions.

A la place, les gens émotionnellement résilients ont un talent pour ignorer temporairement leurs sentiments, et prendre le contrôle de ce sur quoi ils choisissent de se concentrer.

Si vous voulez devenir plus résilient émotionnellement, vous devez devenir un meilleur gardien de votre attention.

« Prêter attention, c’est notre infini et véritable travail. » – Mary Oliver

Retrouvez le sommaire des 4 autres points juste ici !

— Librement traduit depuis l’article Medium de Nick Wignall