Et voilà ce qu’il peut vous apprendre

C’est réconfortant, de voir que même les géants industriels font parfois des gaffes.

La semaine dernière, un utilisateur de Reddit a posté un modèle d’email envoyé accidentellement par Amazon. Bien que toute l’histoire ne soit pas connue, il semble qu’un membre de l’équipe Marketing d’Amazon a accidentellement envoyé le modèle avant de le remplir.

Le post Reddit a immédiatement explosé, recevant 76 500 upvotes. Si vous n’avez pas vu le modèle, voilà à quoi il ressemble :

Même s’il est facile de se moquer de la gaffe d’Amazon, il est important de prendre le temps d’apprécier sa valeur intrinsèque. En fait, chaque équipe Marketing pourrait tirer parti des instructions simples de ce modèle.

Explorons un peu ça.


L’image attire

L’attention du lecteur va se poser au départ sur la photo en haut du mail. Cette image doit être suffisamment remarquable, avec des couleurs claires et attirantes. Mais, comme vous pouvez le remarquer dans l’image ci-dessus, l’image ne doit pas submerger le lecteur.

Une image de 600x200 pixels est parfaite pour attirer sans submerger. Placer l’image en haut du message permet à l’attention du lecteur de s’arrêter un peu ici avant d’atteindre le titre.


Le titre est succinct

Le titre ne peut pas être trop long, mais il doit résumer l’objectif du mail dans son ensemble. C’est l’espace le plus précieux du mail. La qualité du titre va déterminer si le lecteur continue de lire le reste du contenu ou s’arrête complètement.

Un bon titre est difficile à créer. Comme l’indique le modèle, le titre doit résumer pourquoi ce mail est important. Pourquoi votre lecteur devrait-il continuer à lire ? Qu’a-t-il à en tirer ?

Ce sont des questions auxquelles vous devez répondre en créant un titre réussi.


Les mots s’écoulent ensemble avec fluidité

Il est important de noter que le contenu du modèle n’est pas de la création d’Amazon. Le texte vient de l’écrivain Gary Provost, auteur du livre Make Every Word Count. Provost a compris que combiner des phrases courtes et longues créer une mélodie de mots qui attire les lecteurs.

Voilà les mêmes trois paragraphes que ci-dessus, cette fois surlignés avec des couleurs. Elles représentent la longueur des phrases (rouge pour 5 mots, jaune pour 2 ou moins, rose pour 4 ou moins, vert pour des phrases de longueur moyenne et bleu pour les longues phrases). Regardez comme les couleurs de chaque paragraphe changent le rythme et la fluidité de la lecture :


Le CTA doit provoquer une réponse

L’appel à l’action (CTA pour Call To Action en anglais) doit provoquer une réponse immédiate de votre audience. Votre audience doit sentir qu’elle doit cliquer sur ce que vous essayez de leur vendre ou de leur dire. Elle doit être intriguée, et elle doit être convaincue qu’elle va rater quelque chose d’important si elle ne suit pas votre CTA.

Ça a l’air simple, mais le nombre d’entreprises qui oublient ce conseil est presque choquant. Je vois régulièrement des mails ou des campagnes marketing qui disent juste « cliquez ici », ce qui ne fonctionnera jamais.

Je n’ai jamais cliqué sur un bouton en bas d’un mail marketing qui disait « cliquez ici », et j’imagine que vous non plus. Le CTA doit exhorter à agir. Le lecteur doit voir les mots et sentir qu’il doit absolument cliquer sur le lien, ou rater quelque chose.

Sur son blog, le bolide marketing HubSpot a fait une collection de CTA puissants utilisés par des entreprises. Quelques exemples : l’agence EPIC utilise « Démarrons un nouveau projet ensemble », et le site du comté d’Humboldt invite les lecteurs à « Poursuivre la magie ». D’autres, comme Netflix, restent sur des choses simples, en disant aux spectateurs de « Devenir membre gratuitement pour un mois ».

L’idée est simple : sortez des sentiers battus. Que veulent voir vos lecteurs ? Qu’est-ce qui les intéresse ? Si votre CTA n’est pas irrésistible, c’est peut-être le moment d’en brainstormer un nouveau !

— Librement traduit d’après l’article Medium de Aaron Schnoor