Dans les secteurs compétitifs comme celui des vendeurs de tacos, voilà comment ça devrait marcher :

  • Garder le restaurant propre
  • Embaucher des employés sympas
  • Faire de meilleurs tacos
  • Offrir une expérience fun, connectée, et même mémorable

Ce qui arrive souvent à la place, c’est que vous déposez une marque, vous vous embêtez avec des promos, vous rognez sur les dépenses pour les ingrédients, et vous vous développez aussi vite que vous pouvez. Ce qui se passe, c’est que vous construisez des douves autour de votre entreprise, commencez à défendre le status quo, et courez à votre perte. Vous êtes devenu générique, et vous menez les batailles qu’on doit mener quand on est devenu générique.

Et ça ne vaut pas que pour les vendeurs de tacos. Ça vaut de l’accès à Internet monopolistique au design en freelance, en passant par tout ce qu’il y a entre les deux.

Quand vous hésitez sur la prochaine étape, faites de meilleurs tacos.

— Librement traduit d’après l’article de blog de Seth Godin