Ou pourquoi la praticité est la meilleure stratégie marketing

Steve Jobs : Icône, Légende, Disrupteur

Steve Jobs était la colonne vertébrale d’Apple. Sans lui, Apple n’aurait jamais existé, et encore moins atteint les sommets qu’elle a atteints. Et en octobre 2011, nous n’avons pas seulement perdu un fondateur iconique et visionnaire, mais aussi un humain inspirant qui a changé la façon dont des milliards de gens font des choses chaque jour.

Mais notre objectif aujourd’hui n’est pas de faire le deuil d’une légende. Nous sommes ici pour célébrer ses réussites et apprendre les leçons révolutionnaires qu’il a partagées.


Les trois mots qui ont bouleversé le marketing

En juin 2011, Steve Jobs est monté sur la scène de la WWDC d’Apple et a donné sa toute dernière keynote. Dans son discours, il a répété une phrase qui a toujours été une caractéristique déterminante des porduits d’Apple sous sa direction :

It just works. (Ça juste marche.)

A l’époque, il parlait d’iCloud, et de comment les utilisateurs n’avaient jamais vraiment besoin d’interagir avec. iCloud fait son travail silencieusement en arrière-plan, et ce sont les apps du téléphone qui interagissent avec lui pour vous. Vous n’avez rien à partitioner, vous n’avez pas à allouer des ressources, vous n’avez pas à engager un développeur pour le configurer pour vous. Ça juste marche.

Et même s’il parlait d’un seul service Apple, cette simple phrase s’étend en réalité plus loin, sur tous les produits d’Apple. C’est l’une des principales raisons pour lesquelles tellement de gens ont plusieurs produits Apple (moi y compris).

Pourquoi voudriez-vous dépenser 2 000 € sur un MacBook Pro quand vous pourriez simplement en dépenser le quart sur un PC portable HP avec des caractéristiques équivalentes ? Parce que ça juste marche. Ça marche avec l’iPhone sur lequel je passe en moyenne trois heures par jour (selon les rapports hebdomadaires qu’il produit pour moi). Ça marche avec mon iPad. Ça marche avec mon Apple Watch. Ça marche avec mes AirPods Pro. Ça juste marche.

Mais attendez une minute.

Pourquoi même ai-je acheté tous ces produits Apple au départ ? Pourquoi n’ai-je pas simplement acheté un téléphone Android, un PC, ou n’importe quel équivalent de chacun de ces produits, en économisant un paquet d’argent ?

La réponse à cette question est en fait très simple. Et votre réponse est probablement similaire à la mienne.


Tout a commencé avec un iPhone

Quand est venu le moment d’acheter un smartphone, je me suis naturellement dirigé vers l’option « cool » : celle avec un design et une interface sympas, celle avec une expérience utilisateur intuitive, celle dont je discutais avec mes amis depuis qu’elle était sortie. Le choix évident pour moi était un iPhone, le nec plus ultra des smartphones.

Et une fois que j’ai acheté mon premier iPhone, j’ai officiellement fait mon premier pas dans l’écosystème d’Apple. Je suis devenu le fier propriétaire d’un produit Apple, un nouveau membre du culte, et un fidèle disciple de l’entreprise qui incarnait tout ce que je rêvais de devenir.

Et comme pour moi, une fois que vous avez un iPhone, la décision d’acheter les autres appareils était probablement tout aussi simple. Achetez-vous l’ordinateur portable qui est complètement isolé du nouveau meilleur ami qui vit dans votre poche ? Ou achetez-vous celui qui parle et se synchronise directement avec lui ? Il a même plein d’éléments de design en commun, ce qui facilite votre courbe d’apprentissage. Comme c’est pratique. Et puis qu’est-ce que 1 500 € de plus, de toute façon ? Hein ?

Et quand j’ai voulu une tablette, j’ai évidemment voulu un iPad. Il communique avec mon iPhone, après tout. Il télécharge même automatiquement les versions optimisées pour iPad de toutes mes apps iPhone, automatiquement !

Et quand est venu le temps d’acheter une montre connectée, une fois encore, le choix était évident : acheter celle qui se synchronise avec mon téléphone.


Pour conclure

Dans tous ces cas, ma décision d’achat était très influencée par la praticité.

Le plus gros argument dans chaque cas, c’était que ça juste marche… avec mon iPhone.

Et c’est là la plus grande leçon de marketing que l’on puisse apprendre de Steve Jobs : la praticité est la meilleure stratégie marketing. Rendez les choses plus faciles pour votre client. Tant que la valeur perçue de cette praticité est suffisamment élevée, le prix de votre produit sera seulement un guide vers le modèle à acheter.

« Ça juste marche » ne concernait peut-être que le service de synchronisation dans le cloud ce jour-là. Mais si vous prenez un peu de recul et regardez tout ce que Steve Jobs a fait, il apparaît que ces trois mots étaient une boussole à laquelle il s’est toujours référé pour construire et marketer les produits d’Apple au succès incroyable.

Et ce simple concept est l’exacte raison pour laquelle vous avez joyeusement acheté 8 produits Apple différents. Chacun de ces achats était motivé par cette simple devise :

« Ça juste marche. »

— Librement traduit d’après l’article Medium de Joshua VanDeBrake